La situation actuelle.

Le problème bien réel des véhicules traversant Réalmont a fait l’objet d’une réflexion par les autorités Départementales et Réalmontaises depuis plus de quarante ans, avec un projet de déviation de Réalmont sur site et gel de terrains.

 

Le Gel des terrains prévu pour le contournement en site propre de Réalmont

 

Cependant ce projet ne s'est jamais réalisé et un partie des terrains a même été dégelée !

Actuellement, le Président du Conseil de Département ne veut plus entendre parller de contournement en site propre.

Il considère que ce projet serait trop couteux, il l'estime à 30 Millions d'euros alors qu'il s'agit en fait du prix pour un contournement autoroutier, nous n'en demandons pas tant. Le conseil de département considère en outre que la réalisation d'un contournement en site propre serait trop compliquée à mettre en oeuvre car il faudrait effectuer des concertations et avoir l'accord de l'état. Vous comprenez, "maintenant la création de route doit être approuvée par le ministère du Développement Durable".

 

Plutôt que de lancer les concertations démocratiques neccessaires à la création d'une déviation de Réalmont en site propre, le président du département a annoncé par voie de presse que ce contournement se ferait par la RD 41 et la RD631.

Le passage par ces routes, par un simple déplacement du problème sur un détour de plus de 10 km, est inadapté pour un trafic de poids lourds trop important (plus de 1000 camions/jour supplémentaires). Ceux qui ont déja utilisé ces routes et en particulier la  RD41 savent qu'elles sont inadaptées à un tel trafic:

 

- des virages dangereux sans visibilité;

 

- une chaussée étroite;

- de nombreuses sorties de riverains non protégées

- l'utilisation de ces routes par de nombreux agriculteurs afin d'accéder à leurs parcelles;

- la proximité de nombreuses habitations;

- la traversée de nombreux chemins de randonnée et de parcours cyclistes;

- la proximité de la voie verte.

Le quotidien sur la RD 41, le 17 mai au matin....

 derrière l'arbre vous pouvez distinguer la voie verte !

 

Le projet de déviation du département ne propose pas  d'aménagements satisfaisants pour permettre de circuler en toute sécurité :

- élargissement de la chaussée

- aménagement des virages

- mise en sécurité des carrefours et des entrées de chemins,

- aménagements pour les véhicules agricoles

- protection contre le bruit.

Les seuls aménagements envisagés à ce jour sont la création de deux rond points aux extrémité de la RD41, ces aménagements n'étant pas encore budgétisés !

 

En outre, ce projet ne résoud pas le problème de la traversée de Réalmont car seul les poids lourds seraient déviés (au dernières nouvelles ceux ci garderaient le choix entre les deux parcours !) et le trafic automobile ne serait pas modifié.

 

De plus, la structure de cette route ne serait pas adaptée à un tel trafic, dans l'éventualité ou les poids lourds devraient effectivement l'emprunter il faudrait la refaire entièrement sur 6 km au bout de quelques années !

 

Le département prend donc très à la légère l'aménagement de ce contournement de Réalmont. La D612 relie Albi à Castres et donc deux bassins économiques tarnais importants mais également des départements voisins (liaisons Carcassonne-Rodez ou Béziers-Rodez en exemple).Le trafic sur cette voie de circulation est de plus de 15 000 véhicules jours dont 1500 camions. Le département semble dans un premier temps vouloir dévier uniquement les poids lourds, ce qui déplacerait les nuisances et poserait de nouveaux problèmes de sécurité sans pour autant résoudre le problème de la traversée de Réalmont.

 

Nous demandons :

- l'étude d'un contournement de Réalmont en site propre comme cela avait été prévu initialement. Ce contournement a conduit au gel de terrains depuis plus de 40 ans.

- la concertation avec les riverains et toutes les personnes concernées par cette voie de circulation avant d'envisager toute modification du plan de circulation actuel.