Communiqué de presse du 11 juin 2018

Le projet de contournement de Réalmont, oui il s’agit bien d’un bricolage.


Depuis le début de l’année, le Conseil Départemental dit avoir trouvé la solution pour contourner Réalmont : Utiliser les routes existantes soit les RD41 et RD631. Dans la presse, on comprend que le département a prévu de consacrer 20 millions d’euros pour ce contournement, ce projet aurait été voté à l’unanimité au conseil départemental. Nous tenons à préciser que les 20 millions d’euros qui ont été votés concernent l’aménagement de la RD612 sur son ensemble et non le contournement de Réalmont.


En ce qui concerne le contournement de Réalmont le conseil départemental prévoit un détour de 4 km en utilisant 10 km de routes déjà existantes. Il prétexte par ailleurs que « l’aménagement de cet itinéraire de délestage est d’autant plus indispensable que de manière naturelle la circulation va passer par là pour éviter les ralentissements liés aux travaux d’aménagement du centre de Réalmont » (Le paysan Tarnais 31 mai 2018). Soit, mais les travaux d’aménagement du centre de Réalmont sont prévus pour Septembre 2018 et…. Aucun aménagement de « l’itinéraire de délestage » n’est prévu avant 2020 ! Ces aménagements n’ont d’ailleurs pas étés budgétises (La Dépêche du 23 mai 2018)! Aucune étude sérieuse sur les aménagements prévus ne nous a été fournie. Bricolage ?


La sécurité des usagers est en jeu, il ne s’agit pas uniquement du confort « des 25 riverains de la RD41 » recensés par le CD mais de la sécurité de tous. Cette route est sinueuse, accidentogène, peu large sans visibilité et avec de nombreuses entrées non protégées.


Par ailleurs ce contournement ne résoudrait aucunement le problème de la traversée de Réalmont. D’après monsieur Ramond lui même, seule une partie du trafic poids lourds emprunterait cet itinéraire ! Bricolage ?


Ceci mérite quelques explications, La RD41 n’a pas été conçue pour recevoir le trafic poids lourds de la RD612 qui relie Albi à Castres. Il ne s’agit pas uniquement d’aménager quelques virages et carrefours, comme semble le prétendre le Président du Conseil Départemental, mais cette route devrait être entièrement refaite. Pour commencer elle ne mesure que 6m de large (2 fois 3m), sachant qu’un camion peut mesurer 2m60 de large (plus les rétroviseurs) imaginez les croisements (la RD612 mesure elle 7m de large).


Mais ce n’est pas le plus important. Lors de la conception d’une route on tient compte du trafic poids lourds sur celle-ci et on détermine ensuite la structure pour qu’elle ait une durée de vie de 20 ans. La RD41 n’a pas été conçue pour un tel trafic ce qui signifie que cette route devrait être refaite très rapidement. Il ne s’agit pas uniquement de refaire l’enrobé (le goudron) mais toute la structure de la route ! Et cela sur près de 6 km. Vous comprenez bien que le Conseil Départemental ne tient pas à faire ces travaux coûteux.  Bricolage ?


Le Conseil de Département prétend qu’il est de « l’intérêt général de poursuivre ce chantier qui ne doit pas consommer le moindre hectare agricole ». Comment peut il prétendre ça alors qu’aucune étude n’a encore été réalisée concernant l’aménagement de la RD41. Bricolage ?


Nous ne voyons pas où serait l’intérêt général d’un bricolage qui ne résoudrait aucunement le problème de la traversée de Réalmont et provoquerait de nouveaux problèmes de sécurité.


Une autre solution est possible et réalisable dans l’intérêt général, réaliser un contournement en site propre de la ville de Réalmont, ce contournement prévu depuis plus de 40 ans ferait 4km de long (soit moins que la RD41 qui devrait être refaite entièrement si on suppose que tout le trafic poids lourds l’emprunte).


Cette solution est tout à fait envisageable et provoquerait moins de nuisances que le contournement par les RD41 et 631. Certes il faudrait utiliser des terres agricoles ! La belle affaire quand on sait que le Conseil de Département va injecter 30 millions d’euros pour la construction de l’autoroute Castres Toulouse qui a un trafic moins important que la liaison Castres Albi.


Quand on soumet cette proposition au président du conseil de département sa réponse est : Cette solution est inenvisageable car trop coûteuse (aucun chiffre sérieux n’a été fourni puisque apparemment aucune étude n’a été faite) mais surtout : Vous comprenez, maintenant « c’est le ministère du développement durable qui valide la construction de nouvelles routes on ne peut plus faire des routes comme il y a dix ans ! » ( Réunion publique du 23 mai à Réalmont). Eh oui, il faut prévoir des aménagements pour limiter l’impact environnemental (bassins de rétention…). Au fait qu’a t’il été prévu pour limiter l’impact qu’aurait la circulation des poids lourds sur les RD41 et 631 qui longent deux rivières l’Assou et le Dadou ? Rien ! Bricolage ?


Notre collectif, « ensemble pour une RD612 d’Avenir » ne se limite pas à défendre les quelques riverains qui seraient impactés par le détournement d’une partie des poids lourds par les RD41 et RD612, nous militons pour une vraie solution d’avenir et dans l’intérêt général, un contournement de Réalmont en site propre.


Nous demandons aux usagers aux riverains et aux élus concernés de se joindre à nous afin de résoudre définitivement le problème de la traversée de Réalmont.


Plus d’informations sur notre site http://www.deviation-realmont.fr